Vol.2, n°1, 1995      Fichier pdf de l'article Fichier pdf (1445 Ko)

Évolution du concept de santé publique dans quelques pays industrialisés du bloc occidental de la fin du XVIIIe siècle aux années 1970

  Par:  Benoît Gaumer;
   

 

L'objectif premier de cet essai historique vise à dégager les principaux courants internationaux qui ont influencé le façonnement du système de santé publique actuel du Québec. Pour cela, l'étude remonte jusqu'au mouvement dit de police médicale au Siècle des lumières en Europe occidentale et s'arrête avec l'apparition du concept de médecine globale au Québec lors de la réforme du système de santé des années 1970. Chaque pays ne pouvant être suivi pas à pas, les grandes étapes de l'évolution du concept de santé publique sont reconnues à partir de sources documentaires secondaires exclusivement en anglais et en français. Premier en date, le mouvement de police médicale lié au caméralisme germanique du XVIIIe siècle diffusera bien au-delà de ses frontières d'origine. Le "sanitary reform movement" ne marquera pas seulement la GrandeBretagne au XIXe siècle, mais influencera les premiers bureaux municipaux de santé publique, aux États-Unis comme au Canada. À peu près à la même époque, la France développe le concept d'hygiène publique, appelé lui aussi à trouver des observateurs attentifs en dehors du pays. En Allemagne, l'instauration du régime bismarckien d'assurances sociales marque un tournant important dans l'évolution du concept, comme la révolution pasteurienne. Aux alentours de 1900, un mouvement de protection de l'enfance se développera presque simultanément dans tous les pays étudiés. Le concept d'hygiène sociale, qui apparaît entre les deux guerres mondiales, n'est pas sans rappeler celui de "médecine globale" qui marquera la réforme du système de santé du Québec des années 1970, visant à intégrer les anciennes structures d'hygiène publique et le nouveau régime de sécurité sociale. Les concepts de santé publique et d'hygiène publique disparaissent au profit de celui de santé communautaire.

 


 

 

 
Contact